top of page

Une pièce d'un demi-shekel datant de la révolte contre les Romains vient d’être découverte en Israël

Les inspecteurs de l’Autorité israélienne des Antiquités (IAA) ont découvert la semaine dernière une pièce d'un demi-shekel. Cette trouvaille remarquable, datée de 66 ou 67 de notre ère, porte l'inscription "Sainte Jérusalem" en hébreu. La découverte a eu lieu dans la région de l'oasis d'Ein Gedi, dans le cadre d'une étude approfondie menée dans toutes les grottes d'Israël situées dans le désert de Judée.


Crédit @Israel Foreign Ministry

Cette pièce remonte à la première année de la révolte juive contre les Romains et a joué un rôle crucial dans l'économie souterraine juive pendant les quatre années de la rébellion. La pièce a été frappée en utilisant l'ancienne


La pièce a été frappée en utilisant l'ancienne écriture hébraïque plutôt que le grec vernaculaire communément utilisé à cette époque. Cette décision audacieuse d'émettre des pièces de manière autonome était un acte de défi pour affirmer leur identité juive. Durant près de deux siècles, les pèlerins faisaient le voyage à pied et utilisaient des pièces en argent pour payer la "taxe du demi-shekel". Ces pièces ont probablement été utilisées pour régler les taxes du Temple et soutenir l'économie interne pendant la révolte. À l'époque, seul l'empereur romain était habilité à émettre des pièces de monnaie, qui comportaient presque toujours l'image de l'empereur au pouvoir ainsi que des animaux. Les pièces émises par les insurgés juifs arboraient trois grenades en relief sur une face, tandis que l'autre face présentait un calice, semblable à celui utilisé par les prêtres dans le Temple. Les mots "demi-shekel" et la lettre aleph, symbolisant la première année de la rébellion contre les Romains, y figuraient également.


Commenti


bottom of page