top of page

Une première mondiale : des cépages anciens disparus ont été plantés dans le désert du Néguev

Pour la première fois dans le monde, deux cépages anciens disparus ont été replantés dans le vignoble-même où ils étaient cultivés il y a 1500 ans. Ils produisaient un vin prisé à travers la Méditerranée, et même au-delà, durant le premier millénaire de notre ère.


@Credit_Friendly Negev Tourism (Danna Avidan)

La réintroduction de vignes anciennes dans le Néguev est le résultat d'une collaboration entre plusieurs institutions, dont l'Autorité israélienne de la nature, l'Université de Haïfa et la Fondation Merage Israël. Les vignes proviennent de pépins trouvés lors de fouilles archéologiques à Avdat, qui ont permis d’identifier deux cépages endémiques du désert du Néguev, le Sariki et le Beer. Le projet, mis en place le long du sentier des pressoirs du parc, prévoit la restauration de trois parcelles de vignes près des cinq anciens pressoirs découverts sur le site. Le nouveau vignoble s'inspire des méthodes agricoles traditionnelles israéliennes et reflète les principes de durabilité typiques des vignobles désertiques.


Ce projet est important dans l'histoire viticole de la région, qui s'est beaucoup développée ces dernières années grâce à la création du Consortium du vin du Néguev, initié par la Fondation Merage Israël. Avec plus de 40 caves s'étendant du nord du Néguev à Eilat, le consortium ambitionne de faire du Néguev une destination viticole et touristique unique. La fondation travaille actuellement avec le ministère de la justice pour classer le Néguev comme région viticole d'appellation contrôlée. Le Néguev devrait également être reconnu au niveau international en tant que route culturelle du vin, combinant l'héritage ancestral du vin du Néguev et l'industrie vinicole pionnière d'aujourd'hui.


Le projet prévoit la plantation des cépages anciens, le Sariki et le Beer, aux côtés des milliers d'hectares de cépages classiques cultivés par les membres du consortium, tels que le Chardonnay, le Chenin Blanc, le Sauvignon Blanc, le Malbec, le Merlot, le Cabernet Sauvignon et le Petit Verdot.


Le parc national d'Avdat, l'un des principaux sites de la route des vins du Néguev, est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO en raison de son rôle dans la route de l'encens nabatéenne, mais son patrimoine viticole est tout aussi remarquable. La ville d’Avdat fut un centre majeur de production et d'exportation de vin dans le monde antique. Du IVe au VIIe siècle de notre ère, la région était en effet réputée comme producteur de vin de qualité dans tout l'empire byzantin.

Comentarios


bottom of page